Vous êtes ici.

Lumière de roland barthes - lunettes noires et chambre claire

Exposition
Lumière de roland barthes - lunettes noires et chambre claire - Orthez

Lumières de Roland Barthes est une invitation à découvrir, à travers l’art contemporain et la collection du Frac Aquitaine, la postérité théorique et esthétique d’un des penseurs les plus importants du XXe siècle. Roland Barthes entretenait un rapport privilégié avec l’Aquitaine où il se rendait régulièrement en vacances, à Urt au Pays basque. C’est à cette période que Barthes lisait, s’adonnait à un quotidien rythmé par l’écriture, mais aussi par la pratique du dessin, de la peinture. Il écrivit là, sous ce qu’il appelait « la grande lumière du Sud- Ouest », une partie de La Chambre claire, hommage à sa mère disparue. Pendant ces « vacances de l’écrivain », la fabrique de la pensée continue, prend une autre forme, inspirée par les activités et les paysages d’été, au premier chef, la plage. Lieu d’évasion et de loisir, la plage apparaît dans la biographie de Barthes comme le lieu de retrouvailles en famille, « sans familialisme ». Mais elle est aussi un espace qui rend visible le corps de l’écrivain rappelant à quel point la dimension physique et charnelle de la création est essentielle chez Barthes. Au centre d’art image/imatge se déploie le volet le plus personnel des expositions Lumières de Roland Barthes. Intitulé Lunettes noires et chambre claire en référence à un des Fragments d’un discours amoureux (1977) et à La Chambre claire (1980), la sélection d’œuvres de la collection du Frac Aquitaine met en scène le retour vers la maison familiale, chaque été, mais aussi vers les lieux de l’enfance et des souvenirs. Visible de l’extérieur, l’œuvre Forgerie de Vincent Meessen cite Barthes et invite le spectateur à considérer que « Tout ceci doit être considéré comme dit par un personnage de roman » (Roland Barthes par Roland Barthes, 1975). En clair- obscur, jouant sur l’ombre et la lumière, vie intime et vie publique, l’espace est divisé en deux parties. L’œuvre de Claude Lévêque, Le Cerveau, invite à entrer l’intimité de la création, des souvenirs et de la rêverie et fait un clin d’œil au dessin de Barthes, Le Cerveau, visible simultanément au Frac Aquitaine.[...]