Vous êtes ici.

Maurice denis : au temps des nabis

Exposition
Maurice denis : au temps des nabis - Paris

Depuis plusieurs décennies, la galerie Malingue est liée par un attachement tout particulier aux artistes nabis et de l’Ecole de Pont-Aven. Leurs œuvres les plus remarquables y ont toujours été présentées et en 2010, l’exposition consacrée aux œuvres de Pont-Aven d’Émile Bernard avait été l’occasion d’une exploration de la singularité et de l’importance des productions de cette période. La galerie présente cette année une exposition évoquant les dix premières années (1888-1898) de création de Maurice Denis (1870-1943). C’est la période au cours de laquelle l'artiste met au point les thèmes et formes qu'il ne cessera de développer au cours de sa longue et fructueuse carrière. En 1888, Maurice Denis entre à l’Académie Julian et fait la connaissance de Bonnard, Ibels, Ranson, Sérusier ou Vuillard, avec lesquels il fondera le groupe des Nabis. Dans ces dernières années du XIXe siècle, les Nabis ("prophètes" ou "qui transmettent les paroles du dieu intérieur, traducteurs de l’indicible", en hébreu et arabe) constituent une avant-garde aux origines de l’art moderne. Pour eux, peindre c’est transposer la nature et donner un équivalent plastique et coloré à des sensations, émotions ou états d’âme. Au service de cet art symboliste, ils choisissent la synthèse et la stylisation des formes. Denis occupe une place essentielle de théoricien et porte-parole du groupe, à travers ses écrits. C’est d’ailleurs à lui que Paul Sérusier offrira son célèbre Talisman (Paris, Musée d'Orsay), tableau fondateur peint à Pont-Aven en 1888 d’après la leçon de Gauguin. C’est dire toute l’importance de Denis, dont la postérité a également retenu la célèbre assertion formulée en 1890 dans la revue Art et Critique : "Se rappeler qu’un tableau, avant d’être un cheval de bataille, une femme nue ou une quelconque anecdote, est essentiellement une surface plane recouverte de couleurs en un certain ordre assemblées". A travers une sélection d'une trentaine de peintures essentiellement issues de collections privées, l'exposition rassemblera quelques unes des œuvres les plus emblématiques de cette période d'apprentissage et d'affirmation artistique précoce. Certaines, comme Les Pins à Loctudy démontrent l'aptitude de Denis à mettre au point des formules plastiques frappantes. D'autres, comme Le Verger des Vierges Sages,témoignent superbement de la spécificité d'une œuvre proposant une synthèse des tendances artistiques du temps dans une formulation rendue unique par sa dimension intime. Le choix minutieux des œuvres de l'exposition a été pensé pour rendre hommage à la figure centrale et singulière qu'est Maurice Denis. Maurice Denis au temps des Nabis sera présentée du 22 mai au 10 juillet 2015, accompagnée d'un catalogue reproduisant chaque œuvre en couleurs. Gloria Groom, Conservatrice à l'Art Institute de Chicago et grande spécialiste de la période nabie, a très aimablement accepté de contribuer à l'ouvrage, de même que l'écrivain académicienne Dominique Bona, qui évoquera la personne même de l'artiste. Ce projet a par ailleurs valeur de mécénat puisque aucune œuvre présentée ne sera à vendre, et la Société des Amis de Maurice Denis nous apporte son soutien chaleureux pour sa préparation. Le catalogue sera vendu au profit de la recherche contre le cancer (Association loi 1901 Vaincre le Cancer, reconnue d'intérêt général).[...]