Vous êtes ici.
Flamme eternelle de thomas hirschhorn 740 vues - Depuis le 04/06/2014
Le 04/06/2014

Depuis sa « première exposition » à l'Hôpital Éphémère (1992), Thomas Hirschhorn (né en 1957, vit et travaille à Paris) a réalisé de nombreux projets marquants à Paris : Jeu de Paume (1994) ; « Swiss-Swiss Democracy » (Centre Culturel Suisse, 2004) ; « Musée Précaire Albinet » (2004)... Dix ans après « 24H Foucault », Thomas Hirschhorn revient au Palais de Tokyo pour présenter « Flamme éternelle ». La plupart des œuvres de Thomas Hirschhorn jouent avec des formes familières et urbaines évoquant l'étal, le marché aux puces, le pamphlet ou sa forme placardée comme le dazibao de la Chine populaire. « Kiosques », «Monuments », « Autels », « Sculptures Directes » constituent une véritable typologie de dispositifs fonctionnels ou votifs. Les « Kiosques » sont inspirés des structures de propagande développées par le constructivisme russe, les «Monuments » rendent hommage à l'œuvre de penseurs (Spinoza, Bataille, Deleuze, Gramsci) et les « Autels » évoquent les commémorations urbaines spontanées. Si les « Sculptures Directes » sont habituellement installées dans les institutions, la première version s'est suggérée à l'artiste par le détournement de la Flamme de la liberté (quai de l'Alma, Paris) en autel votif consacré à la princesse Diana.[...]