Vous êtes ici.
Chiharu shiota, small room 2553 vues - Depuis le 10/07/2014
Le 10/07/2014

Réalisation Sylvie Boulloud Récemment choisie pour représenter le Japon à la 56ème Biennale de Venise en 2015, l’artiste japonaise Chiharu Shiota investit la Galerie Daniel Templon jusqu'au 23 juillet avec un nouveau projet : « Small Room ». L’artiste métamorphose l’espace de la galerie à travers une installation spectaculaire de valises suspendues et de sculptures miniatures en fils tissés. Le titre « Small Room » évoque la citation de Franz Kafka « Chacun porte une chambre en soi » tirée de son journal écrit entre 1917 et 1919. Le spectateur est invité à parcourir un espace mental, comme s’il entrait dans un cerveau. Au centre de l’exposition, se déploie une immense installation in situ, créée à partir de valises suspendues par des fils rouges. Évocation de l’exil, du voyage, ces objets flottants, libérés de leur utilité première, renvoient à des visions poétiques et ambiguës. Ils convoquent des souvenirs, soulignent des absences. À cette installation répond un ensemble de sculptures, accumulations d’objets, kimono, instruments de musique, portraits, instants de vie figés dans les filets du temps. L’œuvre de Chiharu Shiota, mêlant performance, body art et installation, place le corps au centre de sa pratique sculpturale. Elle est célèbre pour ses vastes environnements en fils de laine noirs et rouges qui emprisonnent des objets évocateurs - instruments de musique, robes de poupées, chaussures, lits. Le réseau graphique qui connecte les éléments évoque la puissance des liens interpersonnels, l’inévitable dépendance du sujet à ses racines, autant de relations mises à mal par l’individualisme de la culture occidentale contemporaine. « Les fils sont tissés l’un dans l’autre. Ils s’enchevêtrent. Ils se déchirent. Ils se dénouent. Ils sont comme un miroir des sentiments » écrit Chiharu Shiota. Née à Osaka au Japon en 1972, Chiharu Shiota vit et travaille à Berlin depuis 1997. Elle a suivi des études à l’Université des Arts de Berlin puis à l’Université des Beaux Arts d’Hambourg et a travaillé dans l’atelier de Rebecca Horn. L’artiste a été l’élève de Marina Abramovic à Hambourg dans les années 1990. Son langage artistique s’est nourri des influences des précurseurs Louise Bourgeois, Eva Hesse, ou Ana Mendieta, tant au niveau de l’expérimentation physique et du travail sur l’inconscient qu’à travers le choix de matériaux traditionnellement liés à la féminité comme le fil et les textiles. Chiharu Shiota a performé et exposé dans le monde entier. Ces dernières années, elle a bénéficié de nombreuses expositions de musées : Pittsburg Matress Factory (USA), Rochester Art Center (NY), Towner Art Center et Walsall New Art Gallery (UK), Manège (Moscou), Museum of Art of Kochi (Japon), Casia Asia (Barcelone) ou la Fondation Gervasuti de Venise (Italie). Chiharu Shiota a également conçu le décor de l’opéra « Matsukaze » mise en scène par Sasha Waltz et montrée à Bruxelles au Théâtre royal de la Monnaie et à Berlin au Staatsoper en 2011. En 2014, elle a réalisé les décors de « Tristan et Iseult » pour l’opéra de Kiel en Allemagne. Très remarquée à Art Unlimited Bâle en 2013, elle a également réalisé des installations in situ en France, à la Sucrière à Lyon (2012) et au Carré d’Art Saint Anne de Montpellier (2013).[...]

LES VIDÉOS DE Galerie Daniel Templon

Afficher plus de vidéos