Vous êtes ici.

Land art : domaine du rayol 2ème edition

Salon / foire / festival
Domaine du rayol Rayol-canadel-sur-mer
Land art : domaine du rayol 2ème edition - Rayol-canadel-sur-mer

Cette édition s’articule autour de la thématique : les frontières du jardin / le minéral. Dans ce jardin évocateur des paysages méditerranéens du monde entier, propriété du Conservatoire du littoral, des artistes, plasticiens ou paysagistes, ont été invités à produire des œuvres dans le jardin, tels des jardiniers-plasticiens. Leurs formes d’intervention artistique sont multiples, tout en respectant la philosophie de ce jardin conçu par Gilles Clément (« faire le plus possible avec et le moins contre »). L’objectif est que chaque œuvre s’intègre et révèle ces paysages du Domaine du Rayol, la poésie et l’émotion du site, dans le respect des éléments vivants. Au total 6 œuvres sont présentées dans le Jardin, cette édition 2015 est marquée par la présence de l’invitée d’honneur Cornelia Konrads, mondialement réputée pour ses installations : La mémoire du sol : son imposante souche et ses longues racines font l’éloge du sol, ce sol qui garde, comme une archive, les traces végétales qui se sont succédées en son sein. De Maxime Diedat et Manon Dieny (Marseille). La Pergola : D’étranges racines ont réussi à prendre le pas sur les imposantes colonnes de béton, rappelant la lente lutte entre la nature et le bâti pour se réapproprier l’espace. De Cornelia Konrads (Allemagne). Jardin en mouvement : La danse, la bataille d’un arbre plié, devient visible à travers l’explosion d'un mur de pierre. De Cornelia Konrads (Allemagne). Flux : Par la fenêtre du Rayolet, des chaises tombent en cascade. Lorsqu'elles s'écrasent par terre, elles s'écoulent vers leur origine, vers le jardin et les arbres. De Karin Van Der Molen (Pays-Bas). Scala Cedrus : Interrogeant les frontières verticales du Jardin, le projet invite le visiteur à laisser son regard cheminer vers les cimes et le ciel. De Gaël Gicquiaud et William Moreau (Ploeren, Bretagne). Jardin à fleur de roche : le projet accueille sur ses socles minéraux, des micro-jardins prélevés sur la corniche des Maures. Son alignement de blocs de pierre de Bormes nous invite à prolonger notre regard vers l’horizon. De Vincent Prévost et Marion Soulairol (Nîmes).[...]