Vous êtes ici.

Temps contre temps, installations vidéo de robert cahen

Exposition
Temps contre temps, installations vidéo de robert cahen - Besançon

Né en 1945, Robert Cahen est un pionnier de l’art vidéo. Son oeuvre, empreinte de thématiques universelles, s’intéresse en particulier aux questions de temporalités et notamment au rapport musique et temps, rythme et silence. Cette exposition met l’accent sur une facette de sa vaste production artistique, reconnue dans le monde entier. Dans l’installation, Le Maître du Temps – Pierre Boulez dirige « Mémoriale », Robert Cahen filme le chef d’orchestre Pierre Boulez dirigeant sa pièce, composée en 1985 et interprétée par l’Ensemble Intercontemporain. Ici, l’artiste ne filme que Pierre Boulez et met en scène la gestuelle du chef d’orchestre, expression physique du rythme de la musique et plus largement du passage du temps. Cette pièce centrale de l’exposition permettra aussi de créer un lien avec le Festival de Musique et le Concours International des Chefs d’Orchestre à l’automne prochain. Avec Traverses, l’image, encadrée tel un tableau, est envahie par un brouillard, qui enveloppe, cache ou révèle des personnes. Enfants, hommes et femmes se succèdent lentement et seront « mangés, happés » par cette matière blanche. Ces actes d’apparition et de disparition se succèdent, donnant forme au passage du temps et renforçant son sentiment de fugacité, dans une atmosphère poétique. L’installation vidéo Temps contre Temps, quant à elle, s’inscrit dans une vision plus large de l’histoire de l’art en mettant en scène la rencontre entre Indestructible Objet (1923-1959) de Man Ray et Infiltration homogène pour piano à queue de Joseph Beuys (1966), ou la rencontre entre deux temporalités : celle rythmée du métronome et celle silencieuse du piano. Ces oeuvres ont été choisies pour leur capacité à entrer en résonance avec les collections du musée du Temps, que ce soit par l’expression du passage inéluctable et éphémère du temps ou par la représentation du rythme dans un contexte musical. C’est aussi l’occasion de continuer à faire dialoguer des collec tions historiques sur la mesure du Temps avec des oeuvres plus contemporaines.[...]