Vous êtes ici.

Sur la route d'italie

Exposition
Sur la route d'italie - Evreux

Avec l’exposition Sur la route d’Italie, peindre la nature d’Hubert Robert à Corot, le musée d’Art, Histoire et Archéologie d’Evreux, le musée de Picardie à Amiens et l’Institut national du patrimoine engagent une expérience tout à fait nouvelle : organiser ensemble, de bout en bout, une exposition présentée pour la première fois au public, en en confiant la conception et la mise en oeuvre à des élèves venant de sortir de l’Inp ou même encore en formation. A l’origine de ce partenariat, une rencontre, un projet scientifique et artistique partagé, un défi. La rencontre, c’est celle d’un historien de l’art, Gennaro Toscano, directeur des études du département des conservateurs à l’Inp, et d’un collectionneur qui a voulu faire partager au public sa passion pour la peinture de plein air. L’ensemble exceptionnel qu’il a constitué à la fin du XXe siècle rassemble des artistes qui, des néoclassiques aux grands représentants de la peinture de plein air, ont exprimé une même fascination pour la nature : Hubert Robert, Michallon, Bidault, Granet, Corot, Rousseau… Le projet scientifique et artistique, c’est celui, à partir de cette collection, de concevoir un parcours ordonnant des oeuvres de peintres français qui, de la fin du XVIIIe au milieu du XIXe siècle, ont fait le voyage en Italie. Ce projet a réuni les conservateurs du musée d’Art, Histoire et Archéologie d’Evreux, ceux du musée de Picardie à Amiens, ainsi que des élèves conservateurs de l’Inp. Dans ce cadre, un groupe d’élèves restaurateurs de l’Inp mènera un chantier-école préalable à l’accrochage des oeuvres. Le défi de cette expérience nouvelle, c’est de mettre à l’épreuve et en valeur le talent et les compétences des jeunes conservateurs et restaurateurs venant d’obtenir leur diplôme, ou encore en voie de l’obtenir. Une centaine d’oeuvres, peintures, dessins, estampes, dont quelques rares clichés verre de Corot et Rousseau, sera ainsi dès le printemps, présentée sur les cimaises du grand salon du musée d’Evreux avec naturellement leurs notices et leur catalogue. En parallèle, le musée d’Evreux met à l’honneur son fonds d’oeuvres du XIXe siècle (Bertin, Brunier…) et propose un regard contemporain sur la ville de Rome à travers les clichés de Fleischer (né en 1944) qui, depuis son pensionnat de la Villa Médicis à Rome, n’a eu de cesse de tisser des liens avec la Ville éternelle.[...]