Vous êtes ici.

Nathalie lété - mes (petites) histoires...

Exposition
Nathalie lété - mes (petites) histoires... - Roubaix

Il y a une chouette, plusieurs côtelettes très joliment maquillées, un pinson amoureux, des coraux bleus, plusieurs champignons pointus, un petit chaperon rouge un peu inquiétant, un chat pensif et peut-être, quelque part, un raton laveur. Le monde de Nathalie Lété pourrait être les paroles d’une chanson de Trenet, un poème de Prévert... Mais Nathalie Lété est avant tout une créatrice. Bien sûr, tout son travail est inspiré par son enfance, son histoire personnelle,mais les techniques de création, elle les a apprises lors de ses études à l’École Duperré à Paris. C’est avec une grande maîtrise et une poétique singulière qu’elle crée dans une liberté absolue. Ses œuvres profondément ancrées dans un imaginaire fait de contes personnels, de références à ses origines chinoises et allemandes, de réminiscences de peurs ou de joies enfantines et réalisées indifféremment en céramique, textile, papier, bois, carton, peinture, dessin... séduisent un public de plus en plus universel par le biais de nombreux marques ou éditeurs du monde entier qui lui demandent de concevoir des collections : Monoprix, Issey Miyake, Bourjois, Muchacha, Astier de Villatte, La Marelle, Vilac, Domestic, Anthropologie... Parallèlement à ce travail en arts appliqués Nathalie Lété poursuit un travail plastique qui parle de son rapport au monde ou plutôt de son rapport particulier avec les objets du monde. La Piscine donne carte blanche à cette créatrice de grand talent pour qu’elle installe dans la grande salle d’expositions tempo- raires son monde imaginaire entre cabinet de curiosités et village allégorique. Commissariat Sylvette Botella-Gaudichon Catalogue édité à l’occasion Photographies : Julie Ansiau Il y a une chouette, plusieurs côtelettes très joliment maquillées, un pinson amoureux, des coraux bleus, plusieurs champignons pointus, un petit chaperon rouge un peu inquiétant, un chat pensif et peut-être, quelque part, un raton laveur. Le monde de Nathalie Lété pourrait être les paroles d’une chanson de Trenet, un poème de Prévert... Mais Nathalie Lété est avant tout une créatrice. Bien sûr, tout son travail est inspiré par son enfance, son histoire personnelle,mais les techniques de création, elle les a apprises lors de ses études à l’École Duperré à Paris. C’est avec une grande maîtrise et une poétique singulière qu’elle crée dans une liberté absolue. Ses œuvres profondément ancrées dans un imaginaire fait de contes personnels, de références à ses origines chinoises et allemandes, de réminiscences de peurs ou de joies enfantines et réalisées indifféremment en céramique, textile, papier, bois, carton, peinture, dessin... séduisent un public de plus en plus universel par le biais de nombreux marques ou éditeurs du monde entier qui lui demandent de concevoir des collections : Monoprix, Issey Miyake, Bourjois, Muchacha, Astier de Villatte, La Marelle, Vilac, Domestic, Anthropologie... Parallèlement à ce travail en arts appliqués Nathalie Lété poursuit un travail plastique qui parle de son rapport au monde ou plutôt de son rapport particulier avec les objets du monde. La Piscine donne carte blanche à cette créatrice de grand talent pour qu’elle installe dans la grande salle d’expositions tempo- raires son monde imaginaire entre cabinet de curiosités et village allégorique.[...]

SES AUTRES ÉVÉNEMENTS

Voir les évènements