Vous êtes ici.

Les limites de la vérité

Exposition
Les limites de la vérité - Blois

FAUT-IL DIRE LA VÉRITÉ ? COMMENT SE MANIFESTE LA VÉRITÉ QUI SE FAIT JOUR, QUI TRIOMPHE, LA VÉRITÉ QUI ÉCLATE ? LA RESSEMBLANCE EST-ELLE VÉRITÉ ? COMMENT CHASSER LA VÉRITÉ ? COMMENT BIEN VIVRE NOS MOMENTS DE VÉRITÉ ? NE PAS ACCEPTER LA VÉRITÉ EN FACE, LA NIER, LA FALSIFIER OU S’ÉCARTER DE LA VÉRITÉ, LA TRAHIR, TOUT AUTANT DE LIMITES À ATTEINDRE… BREF PEUT-ÊTRE FAUT-IL TAIRE LA VÉRITÉ ? En ce temps-là, Ben écrit : « La vérité changera l’art ». En créant le Centre Mondial du Questionnement à la Fondation du doute à Blois, Ben a ouvert une vaste campagne d’exploration des limites, des frontières, une interrogation sur l’avenir des formes de l’art ; étant entendu que l’art fut aspiré dans un grand trou noir à cause de Marcel Duchamp, John Cage et Fluxus, il ne nous reste aujourd’hui, dit Ben, qu’à trouver d’autres vérités, d’autres territoires, d’autres formes. Les limites de l’art sont alors devenues pour nous « Les limites de la vérité…». À la Fondation du doute, le pavillon d’exposition temporaire se transforme en un environnement participatif et évolutif ; il est la mise en forme d’un questionnement, empli des voix et des paroles de grands penseurs de la vérité, à la fois espace participatif et ludique, espace d’exposition, lieu d’accueil des vérités avec canapés sonorisés et bassin bouillonnant, podium d’expression, œuvres de vérité… Pour une fois, tout reste à faire, à penser : pas d’œuvres définitives, pas de jugements définitifs, pas de savoirs définitifs, pas de vérités définitives, seulement des espaces à combler de vérités et de doutes. Donner du temps pour valoriser la «réception» du spectateur, pour qu’il puisse voir, rêver, lire, comprendre, être là afin d’envisager quelles peuvent être les limites de la vérité.[...]