Vous êtes ici.

L'écriture dessinée, rodin, duchamp, dotremont chez balzac

Exposition
L'écriture dessinée, rodin, duchamp, dotremont chez balzac - Paris

Avec cette exposition, la Maison de Balzac célèbre la rencontre de Balzac et du mouvement CoBrA en faisant dialoguer les « peintres de l’écriture » du XIXe siècle (Théophile Bra, Victor Hugo) avec la modernité (Jean Cocteau, Marcel Duchamp, Asger Jorn, Henri Michaux). « Robe de chambre si utile ! Je travaille comme Balzac », écrit Christian Dotremont en 1963. Cet attribut vestimentaire, mais aussi la moustache, les excitants modernes ou l’attirance pour les mystères de l’Orient calligraphe sont autant d’affinités, involontaires ou soigneusement cultivées. Fondateur du mouvement CoBrA, Dotremont s’inscrit dans un rapport vivant et complexe à Balzac : « La Comédie humaine à tout » déchiffre-t-on sous son pinceau. Mêmes recherches sur l’écriture et son rapport au texte, usage inattendu des fontes d’imprimerie, importance de la main... Ses logogrammes sont des inscriptions à l’encre de Chine, vivantes et organiques, nées d’une interaction entre la pensée et le geste. Une question longuement étudiée par Balzac, si attentif à la mise en forme des idées, et qui s’interroge : « Qui nous expliquera philosophiquement la transition de la sensation à la pensée, de la pensée au verbe, du verbe à son expression hiéroglyphique ? » Ludique et poétique, l’exposition s’intéresse à ces expériences plastiques autour de l’écriture initiées par Balzac, et propose une réflexion sur les ressorts les plus intimes de la création artistique.[...]