Vous êtes ici.

L’échappée vive: une création cinématographique de marie losier et catherine libert

Exposition
L’échappée vive: une création cinématographique de marie losier et catherine libert - Nice

Lorsqu’en 1930, Jean Vigo tourne À Propos de Nice, la Promenade des Anglais est pour lui un immense observatoire, microcosme de la société française d’alors. Plus de trente années après, quand l’artiste plasticien Martial Raysse, dans le documentaire sur l’École de Nice de Gérard Patris, filme ce même lieu, les passants de la Promenade deviennent sous son regard des « sculptures de Brancusi », les hôtels et palaces se transforment « en crème glacée et en nougat »... Quelle est l’histoire apparente de cette Promenade des Anglais ? Ainsi, la Villa Arson a proposé à L’ECLAT un commissariat à partir de ce motif qui a conduit au choix des deux cinéastes, Marie Losier et Catherine Libert pour la création filmique d’un portrait de la Promenade des Anglais. Marie Losier a tracé son parcours de cinéma entre la France et les Etats-Unis ; Catherine Libert, entre la France et l’Italie. Les deux artistes ont en commun un geste cinématographique vif, un regard attentif et bienveillant pour les personnes qu’elles filment. Habituées aux portraits d’artistes, elles dresseront à leur manière, celui d’un lieu arpenté de tout temps par des artistes, cinéastes, plasticiens, performeurs ou poètes. Dans l’esprit du jeu de collage, les images d’hier, au registre différent - des images récoltées dans des films, des cartes postales anciennes -, se superposeront, par une série d’effets cinématographies, avec des images actuelles. Quelques rencontres ont lieu sur la promenade, les badauds, les gens qui travaillent dans les hôtels et des artistes (Noël Dolla, Daniel Biga, Ben). Tout comme Jean Vigo, il montrera l’étendue des possibles que génère cette promenade. Peu à peu, des images de l’école de Nice font irruption dans le film, la Promenade devient le lieu d’une mise en scène permanente, des déviations de Ben, jusqu’à une réécriture du réel complète avec Martial Raysse. Ce film d’artistes joue en permanence sur ce décalage entre les apparences et la réalité et permet de retracer l’iconographie somptueuse du plus célèbre bord de mer. Il rend également hommage à tous ceux qui l’ont contemplé au cours d’un siècle de cinéma.[...]

SES AUTRES ÉVÉNEMENTS

Voir les évènements