Vous êtes ici.

Chris burden

Exposition
Galerie gagosian Le bourget
Chris burden - Le bourget

Gagosian Gallery est heureuse de présenter des oeuvres de Chris Burden, sa première exposition personnelle à Paris en plus de vingt ans. Depuis les années 1970, Burden a su rediriger ses performances, dans lesquelles sa vie était mise en danger et réalisées alors qu'il était un jeune artiste à l'esprit audacieux, pour les transformer en des sculptures illustrant ses prouesses techniques à l'échelle imposante. Les jouets (des figurines, des trains électriques, des bouts de jeu de construction Erector/Meccano) sont utilisés comme des blocs de construction pour de vastes maquettes, des villes et des champs de batailles; alors que de véritables véhicules (des bateaux, des camions, et des voitures) sont suspendus ou mis en mouvement de façon invraisemblable et surréelle. Depuis 2003, Burden, en assemblant de milliers d'éléments de jeux de construction, construit des maquettes de ponts à grande-échelle—à la fois réelles et imaginaires. Tower of London Bridge (2003) imite chaque aspect de la conception de suspension du véritable London Bridge, y compris le fonctionnement du pont-levis. Pour l’oeuvre Tyne Bridge Kit (2004), Burden a ré-imaginé une boîte à outils de la marque Erector: le bahut en bois, d'une tonne, contient des tiroirs de rangements pour les outils, des plans, et les 200,000 pièces métalliques peuvant en théorie être utilisées pour réaliser une maquette du Tyne Bridge en Angleterre (d'une longueur de 9,5 mètres). Three Arch Day Stack Bridge, 1/4 Scale (2013), présentée pour la première fois lors de l'exposition d'envergure « Chris Burden : Extreme Measures » qui s'est tenue au New Museum à New York en 2013–14, est une oeuvre composée de trois arches harmonieuses construites à partir de blocs de ciment fabriqués à la main, et maintenues ensemble uniquement par la force de gravité, à la manière des constructions anciennes en clé de voute. Porsche with Meteorite (2013) présente l'image choc paroxysmique d'une voiture de sport peinte en jaune vif, suspendue en équilibre apparent avec une roche extraterrestre ; chaque extrémité étant reliée par une large poutre d'acier. Pair of Namur Mortars (2013); oeuvre à la mimésis plus subtile, est une machine de guerre du 17ème siècle dont la fonctionnalité est parfaitement reproduite, jusqu'à inclure les piles de boulets de canon en pierre. L'obsession de la véracité chez Burden, ainsi que sa manipulation de notre perception lorsqu’il joue sur les échelles, provoquent des effets aussi menaçants que surréalistes ; continuant ainsi de questionner les limites physiques et psychologiques de la sculpture.[...]