Vous êtes ici.

Dennis nona Réclamer cet artiste

Artiste

Dennis Nona, originaire des îles du Détroit de Torres au nord de l’Australie, est reconnu comme l’un des acteurs les plus originaux et novateurs de la scène artistique contemporaine. Né sur l’île de Badu en 1973, il apprend dans son enfance l’art traditionnel de la sculpture sur bois. Tout en suivant un cursus universitaire en arts plastiques, il obtient, en 2007, le premier prix du très prestigieux Telstra National Aboriginal and Torres Strait Islander Art Award avec un gigantesque crocodile en bronze et nacre, ce qui lui vaut d’être le plus jeune artiste récompensé et le premier insulaire à obtenir cette distinction. En étant à nouveau primé en 2008 et en 2010, il devient alors le seul artiste australien à avoir remporté trois fois cette récompense. Dennis Nona est un pionnier de la technique de linogravure très détaillée spécifique aux îles du Détroit de Torres. Il évoque, sous une forme visuelle très vivante, les légendes et les mythes ancestraux de son île et, plus largement, de sa région natale, qui se transmettaient jusque-là par les récits oraux et par des danses. Au lieu de s’appuyer sur une seule image comme dans l’art traditionnel insulaire, il en associe plusieurs, suivant la pratique des artistes aborigènes du continent australien. Il peut ainsi relater toute une histoire dans une seule oeuvre. Les motifs complexes et l’imagerie figurative créés par des graveurs comme Dennis Nona ont permis une renaissance de la culture locale. Ils jouent à présent un rôle central dans le renouveau culturel et les anciens y font référence pour relater les histoires d’autrefois. Cette culture traditionnelle glorifiait le combat. C’était une culture de chasseurs de têtes, de cannibales et de guerriers s’attaquant aux habitations situées à la cime des arbres. Dans cette société, lorsqu’ils étaient tués, les hommes, les femmes, les sorciers et les sorcières étaient précipités dans la mer pour devenir ces îles et ces affleurements rocheux que l’on retrouve aujourd’hui à travers tout le Détroit de Torres. Les gravures récentes de Dennis Nona sont principalement des eaux-fortes. Il n’a pas renoncé à la technique de la linogravure, mais celle de l’eau-forte lui permet de réaliser des images encore plus détaillées. Il joue avec les formes complexes des plaques de métal sur lesquelles il travaille, les détourant et les ajourant. Le travail de Dennis Nona prend de plus en plus des proportions monumentales. Cela lui permet de traduire visuellement, par la sculpture en particulier, le détail de certaines légendes longues et complexes de son peuple. Après avoir réalisé une oeuvre imposante pour l’Université de Science et Technologie du Roi Abdullah d’Arabie Saoudite, il a également travaillé à l’élaboration d’un projet de sculpture monumentale, en bronze et nacre, de six mètres de haut sur huit mètres cinquante de long, envisagé pour le parvis du Musée des Confluences à Lyon.[...]

RECLAMER CET ARTISTE !